Samedi 24 juin 2017


Plan du site

Espace privé


Expositions

Chassériau 1819-1856

Chassériau 1819-1856
Un autre romantisme

De tous les grands peintres du romantisme français, Théodore Chassériau (1819-1856) est le seul à ne pas avoir fait l’objet d’une rétrospective récente (la dernière en date s’est tenue à l’Orangerie des Tuileries en 1933). En groupant près de deux cents tableaux, dessins et eaux-fortes autour des fragments nouvellement restaurés du décor de la Cour des Comptes, cette exposition se propose de suivre les détours d’une carrière qui fut aussi intense que brève, et de mettre en évidence l’étrangeté d’une œuvre que l’on réduit trop souvent à l’exaltation de la beauté féminine ou à sa composante orientaliste.
Elle voudrait aussi mettre fin à un malentendu tenace : Créole languide au « style inquiet » pour le dire comme les Goncourt, Chassériau se résumerait au double héritage d’Ingres, dont il fut très tôt l’élève, et de Delacroix, qu’il aurait « détroussé » à partir de 1845. Or, ne voir en lui que le docile réconciliateur de la ligne et de la couleur, de la belle forme et du drame, du calme idéal et du choc des passions, c’est faire fausse route. En rejetant sans tarder l’ingrisme de ses débuts, Chassériau n’a aucunement cherché à singer Delacroix au-delà des thèmes qu’ils partageaient. Si influences il y eut, elles s’ajoutèrent à bien d’autres, des primitifs italiens au réalisme espagnol remis en valeur par le Louvre de Louis-Philippe : l’art et l’univers si singuliers de Chassériau ne s’y laissent pas enfermer.
© Réunion des musées nationaux - Galeries nationales du Grand Palais
Dernière modification :
Création :

Détails techniques de la réalisation

Définition et mise au point de la page d’accueil et des pages de suites.
Intégration du contenu. Mise au format des images.
Rajout de fonctionnalités graphiques à l’aide de Javascript
Modification de script CGI/PERL pour la gestion et la génération de cartes postales électroniques
Page précédente >  Réalités et métamorphoses
Page suivante >  Kannibals et Vahinés
Page précédente > Réalités et métamorphoses
Page suivante > Kannibals et Vahinés

COMMETOUJOURS.COM vous rappelle que la plupart des sites réalisés avant 2005 l’a été dans le cadre de feue la société Mosquito.web. Ceci pour la partie réalisation technique des modèles de pages

Vous êtes ici >> Accueil > Références > Expositions > Chassériau 1819-1856